57168415_576295679447304_230410831487251

Mon histoire

Alors voilà, je vais vous raconter comment et pourquoi j’en suis arrivée à vouloir élever l’Altdeutsche Schaferhund. 

Allez chercher un paquet de pop-corn et installez vous dans un bon fauteuil !!!

Ça y est c'est bon ?

Bonne lecture...


Je l’avoue, ce n’est pas très original mais ça a le mérite d’être mon histoire...


Depuis que je suis toute petite j’aime les animaux.
J’ai toujours eu des chats chez mes parents ainsi que des souris, des hamsters, des lézards, des phasmes, un poisson rouge que l’on a gardé plus de 10 ans et même une couleuvre.
J’ai eu également des chevaux qui sont une autre de mes passions. 
Comme vous le constatez, je ne parle pas des chiens... ben non, mes parents n’en voulaient pas à mon grand damne.
J’étais passionnée par les loups et bien sûr je lisais beaucoup de livres sur le thème du loup, en passant par Jack London, un homme parmi les loups de Farley Mowat et d’autres un peu moins connus comme Julie des loups de Jean George que j’ai lu quand j’avais une dizaine d’année. J’ai également dévoré toute la saga de Bernard Clavel intitulée Grand Nord.

Et puis, j’ai lu tous les clan des 7 avec son chien Moustique, le club des 5 et son chien Dagobert et enfin les 6 compagnons accompagnés de leur fidèle Kafi (un chien loup). Et, j’ai grandi avec Rintintin, Mabrouk, Junior et Mabrouka...
Pour mes 18 ans, j’ai enfin eu mon chien, un Golden Retriver qui s’appelait Bandit comme dans la série Punky Brewster. Bandit a fait parti de ma vie pendant 16 ans, c’était un chien parfait. Il était cool, toujours disponible pour jouer et pot de colle.
En 2012, un grand changement de vie nous a conduit dans le Sud, ayant du temps libre, j’ai, oui, j’ai tanné mon amoureux pour reprendre un chien mais pas n’importe quelle race.

Dans les années 90 j’ai vu un film “Dressé pour tuer” et je suis tombée amoureuse de ce chien blanc... un Berger Américano-Canadien que nous connaissons maintenant sous le nom de Berger Blanc Suisse.

Donc en Octobre 2012 Hapache avec un H nous a rejoint quelques semaines avant que j’accouche de ma 1ère fille... ils ont littéralement grandi ensemble et aujourd’hui, Hapache est un compagnon de vie merveilleux. Il n’a pas de papiers mais a de bonnes origines, il n’a jamais reproduit et ne le fera jamais.
En 2018, nous avons déménagé sur Agde dans une grande maison au pied du Mont Saint Loup et à force de persuasion (enfin pas tant que ça), j’ai convaincu mon mari de reprendre un autre chien.

Je souhaitais prendre une chienne, mes 2 mâles  étant plus proche de mon conjoint, je souhaitais voir si cela changerait quelque chose... Oui, oui, je suis un peu jalouse.

En revanche, je ne souhaitais pas reprendre un BBS car je n’aime pas la morphologie actuelle que je trouve de plus en plus “haute et fine” ce n’est bien sûr que mon avis personnel.
J’avais toujours dans un coin de ma tête et de mon cœur ce loup qui me fascine et que j’aime tant... Alors, vers quelle race me tourner pour retrouver ce coté loup tout en ayant le coté chien de berger que j’affectionne énormément ?

Le Berger Allemand de beauté ? Désolée pour les amoureux de la race mais elle ne correspond plus à ce que j’ai connu petite...

Le Berger Allemand de travail ? Hummmm, pas sûre que son caractère soit compatible avec notre façon de vivre...

Et là, la révélation !!!

L’Altdeutsche Schaferhund, ce Berger Allemand de mon enfance, de mon imagination, de mes rêves, oui, c’est lui et rien que lui...
Maintenant, il ne restait plus qu’à trouver ma perle, mon diamant, ma précieuse, ma mienne rien qu’à moi... Ma belle, je la voulais noire et feu mais surtout, je la voulais douce avec les enfants et posée. Comment prétendre à toutes ces exigences quand on sait que parfois certaines portées sont réservées des mois à l’avance ??? Sans compter les kilomètres qu’il faut parfois faire pour trouver son bonheur.

Alors, les recherches ont commencé, les sites d’éleveurs, les pages facebook, le club de la race...

Et là, comme si le destin l’avait voulu, suite à un désistement, l’élevage Dè Vî Pasay remet une annonce concernant une petite chienne noire et feu à nouveau disponible. Ni une, ni deux, je prends contacte avec l’éleveuse et après moult échanges, il apparaît que cette boule de poil ferait peut-être notre bonheur... et le samedi 27 janvier 2018 je fais les 4 heures de route qui me séparent de l’élevage la boule au ventre, de crainte que, “mon idéale” ne le soit pas et que je reparte sans elle car il était clair que si je ne l'avais pas sentie, je ne l'aurais pas adoptée.
Bref, vous l’aurez compris, Naiikas (C’est le nom de huit nymphes de la mythologie hindoue, qui font partie du cortège de Krishna. On ne prononce pas le S) est venue dans mes bras, m’a fait des léchouilles et mon cœur a fondu d’amour. Depuis nous ne nous sommes pas quittées une journée elle et moi...
Dès le jour de son arrivée, elle a su conquérir le cœur de tous les membres de la famille. Très proche de sa meute, elle peut rester totalement indifférente aux sollicitations extérieures jusqu’au moment ou elle décide qu’une petite caresse ça fait plaisir à tout le monde. Bon, certains attendent encore !!!

En revanche, les enfants ont ses faveurs et elle sera toujours présente auprès d’eux et les suivra si ils s’éloignent.
Alors pourquoi l’élevage me direz vous ?

Et bien, je vous répondrais simplement qu'à ce jour j’aime l’AS tel qui est et je souhaite qu’il le reste.. Naiikas a une morphologie que je trouve harmonieuse, pas trop grande, légère mais avec de l’os, d'une couleur magnifique (pour ceux qui aiment) et une tête superbe... Rhooo, ben quoi ? je suis très objective !!!
De cette merveilleuse aventure est née  La meute du Mont Saint Loup...

©2020 by LaMeuteDuMontSaintLoup

Numéro de SIRET : 85143145200016

Eleveur membre du club de race UCFAS